Comprendre les pleurs et colères

Les parents et les éducateurs de la petite enfance posent plus de questions sur les pleurs que sur tout autre sujet, se demandant s’il est approprié de réconforter, d’ignorer, de distraire, de punir, de céder ou d’écouter avec empathie les enfants lorsqu’ils pleurent.
Comprendre les Pleurs et Colères est un atelier qui vous donne des réponses compatissantes et bien documentées à ces questions et préoccupations fréquentes.

Il y a eu un énorme malentendu sur le but des pleurs dans un développement sain, ce qui a conduit à l’idée largement répandue que les pleurs doivent être arrêtés. Soutenu par des études scientifiques, nous apprendrons comment une théorie de la libération du stress des pleurs est plus saine. L’atelier recommande une attitude d’acceptation envers les larmes et les crises de colère des enfants. Au cœur de son approche se trouve le concept d’écoute empathique.

Jusqu’à présent, les parents ont pu essayer une approche autoritaire pour arrêter les pleurs ou ont pu souscrire à l’idée « baba cool » pour répondre à toutes les demandes de l’enfant pour le satisfaire. Mais dans les deux cas, les pleurs sont supprimés et ceci n’est pas sain. L’atelier, basé sur les travaux de la psychologue pour enfants, le Dr Aletha Solter, propose une troisième alternative.

L’atelier est divisé en quatre sections.

La première section (quelques faits sur les larmes et les crises de colère) décrit les principales sources de stress chez les enfants, la physiologie des pleurs et leurs bienfaits psychologiques. Il couvre également les utilisations des pleurs en thérapie, les différences de pleurs entre les hommes et les femmes et la manière dont les pleurs de libération du stress sont réprimés.

 

La deuxième section décrit les sources de stress pour les nourrissons (telles que les traumatismes à la naissance et la surstimulation), qui peuvent entraîner un besoin de pleurer pour évacuer le stress au cours de la première année. Nous apprendrons la distinction importante entre pleurer pour communiquer et pleurer pour évacuer le stress. Des problèmes tels que les réveils nocturnes chez les nourrissons plus âgés peuvent être résolus lorsqu’une libération suffisante du stress a eu lieu. Nous verrons pourquoi les nourrissons ne doivent jamais être laissés seuls pour pleurer. Au lieu de cela, l’atelier recommande aux parents de tenir leur bébé en pleurs, d’essayer de répondre aux besoins immédiats du bébé, puis d’offrir du réconfort et de l’empathie si le bébé a encore besoin de pleurer. Nous discuterons des comportements typiques qui peuvent survenir lorsqu’il y a un manque entre les besoins du nourrisson et la réponse des parents.

 

Dans la troisième section, l’atelier explique les raisons des crises de colère, en particulier le phénomène du « biscuit brisé » (lorsqu’un enfant explose de rage suite à un incident mineur), tout en faisant une distinction importante entre la libération saine de la colère et comportement agressif. Elle offre également des suggestions sur la façon de réagir avec amour aux pleurs lors de blessures physiques et de séparations, au coucher et après des événements traumatisants.

 

Dans la quatrième et dernière section, nous examinerons les applications pratiques, y compris les témoignages personnels et les questions des participants.

 

 

Prochain atelier
    • Quand : 1er Octobre 2022, 9h – 12h, 13h30 – 16h30
    • Où : Classe Virtuelle (lien transmis après inscription)
    • Combien : 90€ – prix dégressif pour plusieurs ateliers, voir Module Mentorat
    • Inscription => nous contacter
Posted in Non classé.