Prochains Ateliers

Les prochains ateliers programmés sont :

  • Pleurs et colères
    • Quand : 1er Octobre 2022, 9h – 12h, 13h30 – 16h30
    • Où : Classe Virtuelle (lien transmis après inscription)
    • Combien : 90€ – prix dégressif pour plusieurs ateliers, voir ci dessous
    • Inscription => nous contacter
  • Ni Carotte Ni Bâton
    • Quand : 15 Octobre 2022, 9h – 12h, 13h30 – 16h30
    • Où : en Classe Virtuelle (lien transmis après inscription)
    • Combien : 90€ – prix dégressif pour plusieurs ateliers, voir ci dessous
    • Inscription => nous contacter
  • Jeux d’attachement
    • Quand : 5 Novembre 2022, 9h – 12h, 13h30 – 16h30 
    • Où : en Classe Virtuelle (lien transmis après inscription)
    • Combien : 90€ – prix dégressif pour plusieurs ateliers, voir ci dessous
    • Inscription => nous contacter

Prix groupés

  • 2 ateliers : 170 €
  • 3 ateliers : 250 €

Annuaire des Instructeurs d’Aware Parenting

=> Les noms précédés de cette flèche indiquent les instructeurs du niveau deux. Ces personnes ont plus d’expérience et ont rempli des conditions au delà des conditions de base pour devenir certifiées. Elles sont agréées pour offrir des ateliers qui répondent aux critères d’un atelier pour des personnes qui désirent devenir certifiées

En France

AGNÈS PETIT
Tincques (62)
+33 06 83 63 18 58
e-mail:
agnes.petit932(a)orange.fr
website: aptherapie.fr

=> GWENAELLE RUELLA
Nice (06)
+33 06 09 74 16 82
e-mail : gwenaelle(a)placedesemotions.org

=> JANIE SPENCER
Coordinatrice régionale France et Suisse Francophone
Paris (75)
+33 06 38 81 52 92
janie(a)placedesemotions.org

Aware Parenting Institute / Page France

En Suisse Francophone

Très bientôt !

Comprendre les pleurs et colères

Les parents et les éducateurs de la petite enfance posent plus de questions sur les pleurs que sur tout autre sujet, se demandant s’il est approprié de réconforter, d’ignorer, de distraire, de punir, de céder ou d’écouter avec empathie les enfants lorsqu’ils pleurent.
Comprendre les Pleurs et Colères est un atelier qui vous donne des réponses compatissantes et bien documentées à ces questions et préoccupations fréquentes.

Il y a eu un énorme malentendu sur le but des pleurs dans un développement sain, ce qui a conduit à l’idée largement répandue que les pleurs doivent être arrêtés. Soutenu par des études scientifiques, nous apprendrons comment une théorie de la libération du stress des pleurs est plus saine. L’atelier recommande une attitude d’acceptation envers les larmes et les crises de colère des enfants. Au cœur de son approche se trouve le concept d’écoute empathique.

Jusqu’à présent, les parents ont pu essayer une approche autoritaire pour arrêter les pleurs ou ont pu souscrire à l’idée « baba cool » pour répondre à toutes les demandes de l’enfant pour le satisfaire. Mais dans les deux cas, les pleurs sont supprimés et ceci n’est pas sain. L’atelier, basé sur les travaux de la psychologue pour enfants, le Dr Aletha Solter, propose une troisième alternative.

L’atelier est divisé en quatre sections.

La première section (quelques faits sur les larmes et les crises de colère) décrit les principales sources de stress chez les enfants, la physiologie des pleurs et leurs bienfaits psychologiques. Il couvre également les utilisations des pleurs en thérapie, les différences de pleurs entre les hommes et les femmes et la manière dont les pleurs de libération du stress sont réprimés.

 

La deuxième section décrit les sources de stress pour les nourrissons (telles que les traumatismes à la naissance et la surstimulation), qui peuvent entraîner un besoin de pleurer pour évacuer le stress au cours de la première année. Nous apprendrons la distinction importante entre pleurer pour communiquer et pleurer pour évacuer le stress. Des problèmes tels que les réveils nocturnes chez les nourrissons plus âgés peuvent être résolus lorsqu’une libération suffisante du stress a eu lieu. Nous verrons pourquoi les nourrissons ne doivent jamais être laissés seuls pour pleurer. Au lieu de cela, l’atelier recommande aux parents de tenir leur bébé en pleurs, d’essayer de répondre aux besoins immédiats du bébé, puis d’offrir du réconfort et de l’empathie si le bébé a encore besoin de pleurer. Nous discuterons des comportements typiques qui peuvent survenir lorsqu’il y a un manque entre les besoins du nourrisson et la réponse des parents.

 

Dans la troisième section, l’atelier explique les raisons des crises de colère, en particulier le phénomène du « biscuit brisé » (lorsqu’un enfant explose de rage suite à un incident mineur), tout en faisant une distinction importante entre la libération saine de la colère et comportement agressif. Elle offre également des suggestions sur la façon de réagir avec amour aux pleurs lors de blessures physiques et de séparations, au coucher et après des événements traumatisants.

 

Dans la quatrième et dernière section, nous examinerons les applications pratiques, y compris les témoignages personnels et les questions des participants.

 

 

Prochain atelier
    • Quand : 1er Octobre 2022, 9h – 12h, 13h30 – 16h30
    • Où : Classe Virtuelle (lien transmis après inscription)
    • Combien : 90€ – prix dégressif pour plusieurs ateliers, voir Module Mentorat
    • Inscription => nous contacter

Module Mentorat

Le module mentorat a été créé pour amener des ressources spécifiques aux parents.

Ils se compose d’ateliers que nous proposons régulièrement, sur des thématiques développées dans les principes de la Parentalité Consciente, et également très utiles au quotidien. Ils sont construits sur un mode participatif et font la part belle au partage d’expériences.

Les ateliers se déroulent en ligne. Nous avons choisi de les programmer le samedi pour favoriser disponibilité et apprentissage intensif. 

Avoir suivi deux ateliers du module Mentorat constitue un pré-requis pour devenir instructeur.

Les prochains ateliers programmés sont :

  • Pleurs et colères
    • Quand : 1er Octobre 2022, 9h – 12h, 13h30 – 16h30
    • Où : Classe Virtuelle (lien transmis après inscription)
    • Combien : 90€ – prix dégressif pour plusieurs ateliers, voir ci dessous
    • Inscription => nous contacter
  • Ni Carotte Ni Bâton
    • Quand : 15 Octobre 2022, 9h – 12h, 13h30 – 16h30
    • Où : en Classe Virtuelle (lien transmis après inscription)
    • Combien : 90€ – prix dégressif pour plusieurs ateliers, voir ci dessous
    • Inscription => nous contacter
  • Jeux d’attachement
    • Quand : 5 Novembre 2022, 9h – 12h, 13h30 – 16h30 
    • Où : en Classe Virtuelle (lien transmis après inscription)
    • Combien : 90€ – prix dégressif pour plusieurs ateliers, voir ci dessous
    • Inscription => nous contacter

Prix groupés

  • 2 ateliers : 170 €
  • 3 ateliers : 250 €

Ni carotte Ni bâton

Les récompenses et les punitions sont conditionnelles, mais notre amour et notre considération positive pour nos enfants doivent être inconditionnels. En fait, quand on mène avec ça, ça change tout.
Cet atelier, basé sur les enseignements de la psychologue pour enfants Dr Aletha Solter, nous apprend à changer la conversation et le comportement.
 
Il est divisé en trois sections.

La première section de l’atelier porte sur les punitions. De nombreux parents ont grandi avec des punitions, et il est compréhensible qu’ils s’y fient. Mais les punitions ont tendance à aggraver les conflits et à arrêter l’apprentissage. Elles suscitent une réaction de combat ou de fuite, ce qui signifie que l’élaboration de la pensée dans le cortex frontal s’obscurcit et que les mécanismes de défense de base entrent en jeu. Les punitions nous font soit nous rebeller, nous sentir honteux ou en colère, réprimer nos sentiments ou trouver comment ne pas nous faire prendre.

La deuxième section porte sur les récompenses. Donc, si les punitions sont mauvaises, les récompenses sont alors le choix positif, n’est-ce pas ?

Non, en fait, les récompenses ressemblent plus au jumeau sournois de la punition. Les familles les trouvent séduisantes (ce qui est compréhensible), car les récompenses peuvent momentanément contrôler un enfant. Mais l’effet peut s’estomper, voire se retourner contre vous : « Combien est-ce que je reçois ? » a répondu la fille d’une cliente un jour où on lui a demandé de venir ranger sa chambre.

Au fil des décennies, les psychologues ont suggéré que les récompenses peuvent diminuer notre motivation et notre plaisir naturels. Par exemple, les enfants qui aiment dessiner et qui sont, dans des conditions expérimentales, payés pour le faire, dessinent moins que ceux qui ne sont pas payés. Les enfants qui sont récompensés pour le partage le font moins, et ainsi de suite. C’est ce que les psychologues appellent « l’effet de surjustification » – la récompense externe éclipse la motivation interne de l’enfant.

La troisième section se concentre sur une alternative où ni punitions ni récompenses ne sont utilisées, mais au contraire, où on cherchera à développer une alternative démocratique.

Tout le concept de punitions et de récompenses est basé sur des hypothèses négatives sur les enfants – qu’ils doivent être contrôlés et façonnés par nous, et qu’ils n’ont pas de bonnes intentions. Mais nous pouvons inverser la tendance pour voir les enfants comme capables, câblés pour l’empathie, la coopération, l’esprit d’équipe et le travail acharné. Cette perspective change la façon dont nous parlons aux enfants de manière puissante.



Dans l’atelier, nous apprendrons à regarder en dessous.

Les pleurs, la résistance et l’agressivité physique peuvent être la pointe de l’iceberg. En dessous, il peut y avoir faim, privation de sommeil, surstimulation, avoir de grands sentiments, travailler sur une compétence de développement ou être dans un nouvel environnement. Si vous pensez ainsi, cela fait de vous un partenaire à guider, plutôt qu’un adversaire à contrôler.

La motivation est excellente lorsqu’elle contient le message sous-jacent : « Je te fais confiance et je crois que tu veux coopérer et aider. Nous sommes une équipe. » C’est une différence subtile par rapport aux récompenses pendantes, mais c’est puissant.

L’idée d’une punition véhicule le message : « Je dois te faire souffrir pour ce que tu as fait. » Beaucoup de parents ne veulent pas vraiment communiquer cela, mais ils ne veulent pas non plus paraître permissifs. La bonne nouvelle est que vous pouvez fixer des limites et guider les enfants, sans punition.

 

Les humains ne sont pas naturellement paresseux (ce n’est pas un trait adaptatif), et surtout pas les enfants. Nous aimons travailler dur, si nous sentons que nous faisons partie d’une équipe. Les petits enfants veulent être des membres capables de la famille, et ils aiment aider s’ils savent que leur contribution compte et n’est pas seulement pour le spectacle. Laissez-les aider de manière réelle dès qu’ils sont tout-petits, plutôt que de supposer qu’ils doivent être autrement distraits pendant que nous faisons le travail.

 

 

 

Prochain atelier
    • Quand : 15 Octobre 2022, 9h – 12h, 13h30 – 16h30 
    • Où : en Classe Virtuelle (lien transmis après inscription)
    • Combien : 90€ – prix dégressif pour plusieurs ateliers, voir Module Mentorat
    • Inscription => nous contacter

Formation Nounou / Assistante Maternelle

S’occuper de tout petits est un métier très difficile. Vous devez la responsabilité du soin d’un enfant qui n’est pas le vôtre. Le type éducatif des familles peuvent être très différent du vôtre. Et en tant que nounou/assistante maternelle d’un tout petit, les pleurs et colères font partie de votre quotidien.

Le saviez vous ? Chaque nounou/assistante maternelle a un droit à la formation continue (décret du 7 Juin 2016 sur la formation professionnelle tout au long de la vie). Cette formation peut inclure l’acquisition de ces compétences :

* Comprendre les besoins de l’enfant

* Prendre soin de la santé de l’enfant

* S’adapter à des situations imprévues

Notre formation à destination des nounous/assistantes maternelles répond à ces questions et plus encore, en les aidant à créer une relation de coopération entre adule et enfant.

En fin de formation vous recevez votre Certificat de participation « Education consciente » – un atout supplémentaire pour votre CV.

Article Jeux d’attachement

Voici un excellent article sur les jeux d’attachement ! On y retrouve les 9 types de jeux et leurs rôles…
Jouer est naturel, pour apprendre, pour se guérir… C’est un facteur de lien essentiel.
Tout peut être sujet à des jeux, il suffit de se laisser guider !

Jeux d’attachement

Et si vous pouviez guérir des traumatismes, résoudre la rivalité entre frères et sœurs, et créer la coopération à travers le jeu? Quel jeu d’enfant ce serait ! Découvrez les jeux d’attachement dans cet atelier d’une importance aussi grande pour les parents que pour les thérapeutes et professionnels de l’enfance.

Le jeu, premier lieu d’apprentissage des enfants, aide à construire l’estime de soi, en ce qu’il leur donne conscience de leurs propres capacités. Parce que c’est drôle, les enfants sont des participants volontaires et développent leur auto détermination.

Jouer est sain et réduit le stress, tout en amenant de la joie et du rire dans nos vies.

Dans l’atelier Jeux d’attachement, vous apprendrez à :

* désamorcer une situation stressante ou traumatisante
* créer de la coopération et de la proximité avec les enfants
* intégrer plus de jeux dans votre quotidien familial
* initier et créer des jeux d’attachement
* et par exemple
– ce qui se passe réellement avec votre enfant
– mieux gérer l’heure du coucher
– résoudre la rivalité et les comportements agressifs dans la fratrie
gérer le stress des devoirs

 

Webinar Jeux d’attachement – 13 Mai 2020

Ressources pour les parents

 
Découvrez des outils ludiques et innovants pour accompagner vos enfants en période de confinement, d’école à la maison et pour les congés à venir !

Au programme

  • Méthodes pour gérer le stress et guérir des traumatismes chez les enfants
  • A propos de la libération émotionnelle
  • Le monde des enfants : quand tout est jeu
  • Exemple : le jeu non dirigé centré sur l’enfant
  • Application
 
 
 
Durée # 60mn

Témoignages

Mes attentes furent atteintes ce matin ! C’était vraiment un bon moment avec un contenu très intéressant… J’ai hâte de recevoir le planning pour les suivantes.

Bravo et à très vite.

Charlotte

Merci pour ta présentation ! J’ai mis en application directement et les résultats ont été impressionnants. J’ai choisi un jeu de renversement de pouvoir, mon grand riait aux éclats et ne s’est pas opposé à ce que je lui demandais dans l’heure qui a suivi (se laver les mains, ranger un jouet, etc….).

Audrey

Animé par Gwénaëlle

 
 
Je suis instructrice d’Education Consciente, et maman d’un « sétan » ravi d’être à demeure depuis mi mars ! Je vous attends nombreux.ses pour partager avec vous des informations pratiques et applicables immédiatement !