Devenir Instructeur

Merveilleux ! Si vous arrivez sur cette page, c’est que vous vous dites que devenir instructeur est peut être fait pour vous, et rien ne peut nous réjouir autant !

 

Janie Spencer est formatrice Aware Parenting depuis 1994 et est aujourd’hui coordinatrice régionale pour la France et la Suisse Romande.

Qu’est que ça m’amène?

En tant qu’Instructeur d’Aware Parenting, vous pourrez utiliser le terme Aware Parenting ou Parentalité Consciente dans vos ateliers, présentations ou consultations.

 

Mais surtout, en tant qu’Instructeur d’Aware Parenting vous aurez plongé en profondeur à la fois

  • dans cette philosophie éducative visant l’émergence d’un nouveau monde
  • et dans une formation complète, couvrant à la fois ce qu’il faut savoir de l’Aware Parenting et ce dont vous aurez besoin dans vos animations et consultations.

Comment ça se passe ?

Pour devenir Instructeur Aware Parenting, vous devrez remplir les conditions requises par Aletha Solter, que vous trouverez ici.

Conditions requises en France et Suisse Romande

Place des Emotions a conçu un programme complet, qui comprend :

Compléter ces deux modules est une condition requise pour devenir Instructeur.

 

Ok, où est-ce qu’on commence ?

La première étape est de nous contacter pour intégrer le cycle des modules et échanger sur vos motivations !

Après avoir rempli les conditions du Dr Solter et celles de Place des Emotions, vous pourrez envoyer à Janie :

1) le formulaire de demande rempli

2) votre candidature écrite (divisée en cinq sections comme décrit ici)

3) votre lettre de recommandation

4) les frais de candidature de 200€

 

 

 

 

Veuillez noter que Place des Émotions ne veut pas que l’argent soit une raison pour vous empêcher de devenir instructeur. Si c’est un frein, contactez-nous et discutons en !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi je suis devenue Instructeur d’Aware Parenting, par Gwenaëlle Ruella

J’ai découvert par un heureux hasard « Pleurs et colères des bébés et des jeunes enfants » et cela a littéralement révolutionné la vie de notre famille – et ma vision de la vie comme des enfants! Je me revois fermer le livre après avoir lu que « les bêtises n’existent pas » en pensant « bon, le reste, d’accord, mais là, elle exagère quand même un peu ! » avant de réviser ma pensée, rouvrir le livre et prendre conscience à quel point nous voyons le monde avec nos propres yeux – personnels ou d’adultes – et jusqu’où il fallait aller pour chercher l’empathie et redécouvrir le monde avec les yeux de l’autre. Et le monde, vu avec des yeux d’enfants, m’apparait bien plus enviable : empathique, désintéressé, naturel, dépourvu des calculs qui jalonnent trop souvent le notre.

Lorsque j’ai été enceinte, j’ai lu « Mon bébé comprend tout » et ce livre m’a amené la reconnexion avec notre part de nature, la confiance que je pouvais avoir en cet enfant à venir pour savoir ce qui devait être, ce qui était bon pour lui. Mon fils a eu sa première décharge à 3 jours de vie, et je ne sais toujours pas expliquer comment nous avons observé que son comportement était inhabituel alors que nous nous connaissions si peu !

J’ai pu mesurer, avec mes beaux enfants comme avec mon fils, mais également sur nous-même leurs parents, ou encore sur des amis et leurs enfants, à quel point l’accueil des émotions est bénéfique.