Cette période est difficile pour nous tous, et plus particulièrement pour les familles à qui on demande de rester à la maison. Vous pouvez alors vous sentir effrayé ou dépassé par des événements hors de votre contrôle, sans avoir aucune idée de combien de temps cette situation va durer. Peut-être essayez-vous de télé-travailler tout en prenant soin de vos enfants. Ou peut-être avez-vous perdu votre travail et source de revenu, et vous vous demandez comment vous allez payer votre loyer, vos factures et vos courses. Vous vous sentez possiblement isolé, seul, ou déprimé sans vos habituels contacts sociaux. Peut-être vous faites-vous du souci à propos d’un proche à la santé fragile ou malade, ou peut-être faites-vous le deuil de quelqu’un qui est décédé. Peut-être vous-même êtes-vous malade.

Vos enfants sont également stressés et soucieux, ce qui vous complique la tâche ! Voir leurs amis et professeurs leur manque, tout comme aller au parc, pratiquer leurs sports et activités extra scolaires. S’ils font l’école à la maison « en ligne », ils peuvent se sentir frustrés ou perturbés par un format qui leur est étranger. Comme si cela ne suffisait pas, ils vont absorber votre stress, ce qui aura pour résultat de les faire sentir encore plus effrayés et en insécurité. Les listes qui suivent décrivent certains comportements que vous pouvez vous attendre à voir émerger chez vos enfants, et des suggestions pour leur venir en aide. Commencez par prendre soin de vous-même. Moins vous vous sentirez stressé, plus ce sera facile d’aider vos enfants dans cette période difficile.

Prenez soin de vous

 

  • Essayez d’aménager du temps hors de la présence de vos enfants (même si c’est seulement dans une autre pièce).

  • Restez en contact avec votre cercle élargi, amical et familial.

  • Trouvez des activités qui vous renforcent émotionnellement ou qui vous aident à vous détendre. Par exemple, faites du yoga, méditez, prenez un bain chaud, pleurez à chaudes larmes, écoutez de la musique, lisez un bon livre, ou regardez un film amusant.

Comportements qui pourraient émerger chez vos enfants


  • Augmentation de l’angoisse de séparation, comportement collant, refus de rester seul, particulièrement la nuit.

  • Plus de pleurs et de colères, souvent à l’occasion d’incidents mineurs.

  • Augmentation des peurs et des cauchemars.

  • Augmentation de la rivalité et des conflits dans la fratrie.

  • Régression dans la propreté et l’alimentation, envie d’être traité comme un bébé.

  • Jeu spontané avec des jeux et thèmes en relation avec la maladie, l’hôpital et la mort.

 

Comment les parents peuvent aider

  • Laissez vos enfants rester près de vous. Ne lez forcez pas à jouer ou dormir seul.
  • Ne contraignez pas vos enfants à agir de manière plus mature que ce qu’ils ressentent. C’est ok de les traiter comme un bébé si c’est ce qu’ils veulent. Cela leur donnera la force de faire face à la situation et de la gérer.
  • Essayez d’accepter les pleurs et colères de vos enfants sans les punir ni les distraire. Pleurer est un mécanisme naturel de relâchement des tensions et du stress.
  • Encouragez les jeux et les rires sur les thèmes de la maladie, des hôpitaux et de la mort. Jouez au docteur avec vos enfants et laissez-les diriger le jeu. Faites semblant d’être un docteur un peu bêta qui ne sait pas quoi faire. Le jeu et les rires aident les enfants à maîtriser des expériences incontrôlables et à relâcher les tensions.
  • Donnez des informations de manière appropriée à leur âge. Répondez aux questions de vos enfants simplement et avec sincérité, tout en les protégeant des détails inutiles et pénibles. Comme les adultes, les enfants font tout pour comprendre pourquoi de mauvaises choses arrivent. Expliquez la situation du mieux que vous pouvez.
  • Evitez de critiquer votre gouvernement, vos voisins, ou qui que ce soit. A la place, dites à vos enfants qui sont ceux qui aident : les travailleurs de la santé, le personnel des magasins ouverts, les livreurs, les scientifiques qui travaillent sur un vaccin et un remède, etc.
  • Instaurez une routine journalière pour que vos enfants sachent à quoi s’attendre. Maintenez vos traditions familiales.
  • Si vos enfants sont scolarisés « virtuellement », fournissez de l’aide et du soutien au besoin. Complétez l’apprentissage en ligne avec des activités concrètes, particulièrement pour les maths et les sciences. Gardez en mémoire que les jeunes enfants apprennent mieux à travers des activités manuelles. Faites-en un jeu!
  • Essayez de passer du temps individuellement et librement avec chacun de vos enfants (distinctement de votre aide aux devoirs). Laissez-les décider à quoi jouer et mener le jeu.
  • Faites des activités coopératives, créez une histoire ensemble, cuisinez un gâteau, chantez, ou faites juste les fous ensemble.
  • Soyez flexible sur les règles et focalisez-vous sur ce qui est le plus important : garder tout le monde en sécurité et en bonne santé, et maintenir un lien affectueux avec vos enfants.
  • Fournissez-leur des occasions d’aider les autres et de se rendre utile. Par exemple, faire un dessin pour leurs grands-parents ou aider à livrer de la nourriture à un voisin.

Si un membre de la famille ou un ami proche est décédé

  • Invitez vos enfants à participer à une cérémonie commémorative, mais laissez-les également faire le deuil à leur propre manière. Acceptez leurs pleurs.
  • Répondez aux questions de vos enfants et assurez-vous qu’ils comprennent que ce n’est pas de leur faute.
  • Si vos enfants ont peur que vous ou eux-mêmes tombent malade et meurent, évitez les réconforts qui pourraient s’avérer faux. Au lieu de ça, accueillez leurs sentiments et autorisez-les à pleurer. Dites-leur alors tout ce que vous faites pour conserver toute la famille en sécurité.

par Aletha Solter, Ph.D.
Traduction française par Gwenaelle Ruella

Article extrait du site web de l’Aware Parenting Institute, avec l’aimable autorisation d’Aletha Solter.

Aletha Solter est une psychologue suisse américaine qui habite en Californie. Conférencière internationale et fondatrice de l’Institut d’Education Consciente (The Aware Parenting Institute, www.awareparenting.com), elle est reconnue pour son travail au sujet du développement émotionnel et de l’éducation des enfants. Quatre de ses livres ont été traduits en français (aux Editions Jouvence) : À l’écoute de mon bébé, Bien comprendre les besoins de votre enfant, Pleurs et colères des enfants et des bébés et Développer le lien parent-enfant par le jeu.

Copyright © 2020 par Aletha Solter. Pour la traduction française, copyright © 2020 par Gwenaelle Ruella. Tous droits réservés. Aucune partie de cet article ne peut être reproduit ou transmis sous aucune forme et par aucun moyen, sauf pour la transmission graduite aux parents. Prière de demander la permission d’Aletha Solter et de Gwenaelle Ruella avant de le publier sur d’autres sites internet ou dans un livre, et avant de le traduire en d’autres langues. Les conseils dans cet article ne doivent pas être utilisés comme un substitut à un avis ou à un traitement médical ou psychologique. Si vous suspectez des troubles psychologiques ou physiques de votre enfant, consultez absolument un professionnel.